• C'est très imagé, ça peut parler de choses graves, mais c'est souvent drôle ! Je me suis ré-ga-lée !

    Philo et Psy

    "Un livre qui peut être conseillé pour découvrir la littérature indiennes. Dans ce recueil, des histoires de femmes, indiennes bien sûr, qui toutes vont devoir faire un voyage, et ce voyage va complètement changer leur vie ! 

    Il y a celle qui, à 75 ans, décide d'aller à Londres voir son fils qu'elle n'a pas vu depuis quarante ans, et son mauvais caractère fait qu'elle est détestée et crainte de tout le monde. Mais sa belle-fille saura trouver son point faible et elle reviendra transformée... Il y a celles (les tantes) qui prennent le train et vont, pendant tout le voyage (et le voyage dure deux jours) , échanger sur leur santé avec une veuve de médecin ! Il y a la fillette de sept ans qui est mariée et va devoir intégrer sa belle-famille. Et le voyage de ce fonctionnaire qui a des habitudes tellement instaurée, comment va-t-il se passer ? Ne va-t-il pas ouvrir les yeux à sa famille ? Quant à l'épouse trop grande, son départ chez son mari va être le début d'une vie qu'elle n'aurait jamais imaginée !

    Ecrit parfois sur le mode humoristique, parfois sur un ton nettement plus dramatique, ce recueil met, comme souvent, les femmes indiennes sur le devant de la scène. Elles ont énormément évolué depuis quelques dizaines d'années et chaque évolution est saluée comme une victoire dans ce pays encore dominé par des traditions tenaces."


    12 commentaires
  • Le Musée des Arts Forains abrite une collection créée il y a trente ans par Jean-Paul Favand, à l'origine acteur et antiquaire. Ce musée, installé depuis 1996 aux pavillons de Bercy, anciens bâtiments de conservation des vins, présente la seule exposition d’éléments forains privée ouverte au public en France.

    Philo et Psy

     Philo et Psy

    Pour une très jolie visite virtuelle, suivez ce lien :

    http://www.pavillons-de-bercy.com/popup.htm


    8 commentaires
  • Philo et Psy

     

    Ouvroir de Littérature Potentielle, premier de la liste,

    créé par Queneau, avec ses « Exercices de style »,

    l’histoire d’un type dans le bus racontée de Xmille façons,

    et quelques camarades.

    Depuis, ils ont crée l’OuXPo,

    Alors ça peut être :

    L’OuMaPo : l’Ouvroir de Mathématique Potentielle,

    L’OuPeinPo : l’Ouvroir de Peinture Potentielle,

    L’OuTraPo : l’ouvroir de Tragicomédie Potentielle,

    et caetera, et caetera.

    Aussi l’OuFanPo : l’Ouvroir de Fantaisie Potentielle ?…

    Ca peut paraître intello tout ça,

    mais c’est plutôt rigolo.

     Je sais maintenant pourquoi j’appelle mes fichiers

    CourrierSécu ou CandidatureGrosCons… ou que j'écris "Merdalor"

    C’est pas du SMS, ça date de 50 ans, cette façon d’écrire.

    « La disparition » de Georges Pérec, écrit sans un seul « e »,

    la lettre la plus utilisée de la langue française.

    Un écrivain anglais en a parlé hier soir.

    Il a dit : « inutilement héroïque » : quel compliment !

    Moi j’ai lu « La vie mode d’emploi » : inutilement héroïque ?…

    J’ai pas trop souffert quand même, j’y ai même pris du plaisir.

     

    Ils disent aussi que la création exige la contrainte.

    La liberté, c’est les contraintes qu’on se choisit.

    C’est comme ça et pas autrement,

    ça faisait longtemps que je l’avais pas dit.

     

     


    28 commentaires
  • "La liberté,

    c'est les obligations qu'on choisit."

    Philo et Psy

    Ok, l'illustration n'a rien à voir, mais j'aime bien la fée Clochette de Loisel !...

    http://data0.eklablog.com/lililalili/mod_article2184413_1.jpg


    19 commentaires
  • Philo et Psy

    Bein oui, le dernier opus, en 2009, c'était :

    Philo et Psy

    Sur ces considérations linguistiques,

    Bon week end à tout le monde !

     


    35 commentaires
  • Philo et Psy

     

     Dans l’ordre où ça me vient.

     

    J.D. Salinger : « L’attrape-cœur »,

    Jean Genêt : « Notre-Dame-des-Fleurs »,

    Colette et toute son œuvre,

    Le professeur Laborit pour son « Eloge de la Fuite »,

    John Kennedy O'Toole et sa « Conjuration des Imbéciles »,

    Marion Zimmer Bradley : « Les Dames Du Lac »,

    Dino Buzatti : « Le K »,

    Jorge Luis Borges : « Le livre de sable »,

    Georges Perec : « La Vie Mode d’Emploi »,

    Pour finir, un philosophe (paix à ses cendres), Woody Allen :

    « Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture ».

    Et pour finir encore, un petit dernier pour la route,

    le seul pavé que j’ai lu deux fois,

    le seul absent de ma bibi o teck,

    Gabriel Garcia Marquez : « Cent ans de solitude ».

    Je ne peux pas être tout à fait mauvaise...

     


    10 commentaires
  • Philo et PsyPhilo et PsyPhilo et PsyPhilo et Psy

    - Les voix et les cris des enfants que j'entends dans la cour de récré, à côté de la bibliothèque,

    - Me réveiller tôt, faire mon lit, boire mon café, et traînasser jusqu'à midi,

    - Tous ces chanteurs morts qui me chavirent le coeur : Janis Joplin, Elvis Presley, Judy Garland...

    - Rentrer du boulot à pied, sans me presser, un peu au hasard dans les rues de Paris,

    - Regarder les films et les documentaires que j'ai enregistrés au moment E-XACT où ils m'apporteront ce que je recherche,

    - Mes blogpotes, il y en a toujours une ou un qui est là,

    - Que certain copain, toujours le même, me propose d'aller "discuter le bout de gras" dans un café : "Allez, ça fait longtemps qu'on s'est pas vus !..." (une semaine maximum en général), alors que j'étais partie pour faire quelque chose que je ne ferai pas, et que je ne regretterai pas, c'est mon copain de procrastination...

    - Envoyer ch... les c...,

    - Etre gentille et attentive,

    - Ma patience.


    27 commentaires
  • Philo et Psy

    Il était un grand mur blanc _ nu, nu, nu,
    Contre le mur une échelle _ haute, haute, haute,
    Et, par terre, un hareng saur _ sec, sec, sec.

    Alors il monte à l'échelle _ haute, haute, haute,
    Et plante le clou pointu - toc, toc, toc,
    Tout en haut du grand mur blanc _ nu, nu, nu.

    Il laisse aller le marteau _ qui tombe, qui tombe, qui tombe,
    Attache au clou la ficelle _ longue, longue, longue,
    Et au bout le hareng saur _ sec, sec, sec.

    Il redescend de l'échelle _ haute, haute, haute,
    L'emporte avec le marteau _ lourd, lourd, lourd,
    Et puis il s'en va ailleurs _ loin, loin, loin.

    Et depuis le hareng saur _ sec, sec, sec,
    Au bout de cette ficelle _ longue, longue, longue,
    Très lentement se balance _ toujours, toujours, toujours.

    J'ai composé cette histoire _ simple, simple, simple,
    Pour mettre en fureur les gens _ graves, graves, graves,
    Et amuser les enfants _ petits, petits, petits.


    35 commentaires
  • Dimanche, je suis restée scotchée à ma tévé

    et j’ai passé toute la journée avec lui sur Arte :

    Son immense sens du rythme et de l’harmonie,

    sa créativité, son sens sympa de l’humour,

    ses amis ( ? : l’argent et la bonne vie ça compte…),

    sa femme, sa fille,

    surtout son intensité à chanter et à bouger.

     

    Cui que j’aime, c’est cui-là :

     

     

     

    Là, je voulais mettre une photo de lui pas longtemps avant sa mort, mais finalement, j'ai pas pu !... 

    Je sais pourquoi il n’a pas réussi à être en paix,

    il a trop souffert de s’être oublié,

    la célébrité l’a aidé.

    Des fois c’est pas bien d’être trop apprécié.

    Il n’était qu’un petit blanc,

    un blondinet qui s’est teint les cheveux en noir (pour l’époque : abadidon !…)

    qui a appris au monde entier

    à aimer la musique noire,

    la country, le rockabilly,

    qui a aussi chanté LA chanson avant de mourir :

    « Heartbreak Hotel » qu’a repris Chis Isaak.

    Vraiment, je l’aime, Elvis Presley…

    Aussi pask’il aimait tellement sa mère

    qui avait perdu son frère jumeau…

    Je sais pourquoi il se posait tant de questions.


    21 commentaires
  • Philo et Psy

    "La dame à la licorne", Musée de Cluny, Paris.

    Il nous reste les girafes :

     Philo et Psy


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique